Tour Ta’ Isopu

  • Copie
  • Partager
  • Add to My Gozo

Connue sous des noms aussi divers que Tour San Blas, it-Torri ta’ Isopu (ou ta’ Sopu), ou bien encore Torre Nuova, cette tour fut bâtie en 1667 dans le cadre de la défense côtière de l’île. L’Universita – le gouvernement local – assura la construction et l’entretien de la tour et finança sa garnison, tandis que l’artillerie fut fournie par l’ordre de Saint-Jean.

L’entrée principale de la tour se situe à l’étage supérieur. On accédait à la porte via quelques marches et un petit pont-levis en bois. Quatre écussons, deux de chaque côté de la porte, arboraient autrefois les armoiries de l’ordre de Saint-Jean, du Grand maître de l’époque, Nicholas Cotoner, du gouverneur de Gozo et peut-être de l’Universita de Gozo.

La tour est un bloc carré aux murs très épais. À l’intérieur, les hauts murs se dressent vers une voûte en berceau et des arcs en nervures soutiennent un étage intermédiaire. Un escalier en colimaçon permet d’accéder aux autres niveaux. La tour disposait de son propre puits et un étroit caniveau taillé dans la paroi intérieure du mur sud permettait aux habitants de remonter de l’eau jusqu’au premier étage. Le toit de la tour présente un parapet peu élevé sur trois côtés.

En 1785, la tour n’était probablement plus occupée de façon permanente car elle n’apparaît pas dans le rapport d’artillerie des Chevaliers de cette année-là. Toutefois, lors de l’alerte de 1792, les archives indiquent que la Congrégation militaire des Chevaliers aurait donné l’ordre d’armer la tour avec quatre canons de fer de six livres.

La tour San Blas fut restaurée au cours de l’année 2006 par le -Conseil local d’in-Nadur en partenariat avec le Din l-Art Ħelwa.