L’ancien entrepôt de poudre à canon

  • Copie
  • Partager
  • Add to My Gozo

Cet entrepôt spécialisé près du Cavalier de Saint-Jean, dans la citadelle de Gozo, abritait la poudre destinée aux canons de la forteresse à la fin du XVIIe et au XVIIIe siècle.

À l’ère de la poudre à canon, il fallut adapter les anciennes fortifications à l’artillerie lourde. Au début du XVIIIe siècle, la citadelle de Gozo était armée de 30 à 40 pièces d’artillerie, de plusieurs mortiers, et de près de quatre cents mousquets. Inutile de dire que l’efficacité de cet armement reposait sur la disponibilité de poudre à canon de qualité. Celle-ci devait être stockée dans un endroit à la fois accessible et protégé des tirs ennemis. Cet entrepôt fut adjoint à un rempart du début du XVIIe siècle, probablement un peu avant 1690.

Il aurait été accessible depuis le Tri Bieb l-Imdina actuel, mais néanmoins dissimulé à la vue de l’ennemi, et hors de portée de la plupart de ses armes.

L’entrepôt de poudre à canon n’est pas un bâtiment des plus solides. Celui-ci est constitué d’un mur creux typique avec une porte en son milieu ainsi que deux fentes d’aération. Le toit (restauré) utilise la technique traditionnelle de dalles plates posées sur des arcs transversaux, tandis que le puits de lumière placé au centre semble avoir été ajouté ultérieurement. Il est intéressant de remarquer les nombreux graffiti sur les blocs de pierre. Certains sont situés très en haut du mur, ce qui suggère le recyclage possible de blocs de construction pris sur des édifices antérieurs, pratique courante à l’époque.