Musée de la cathédrale de Gozo

  • Copie
  • Partager
  • Add to My Gozo

Le musée de la cathédrale, juste au bout de l’allée à gauche de l’édifice, se compose de trois salles superbement décorées : la galerie d’art, au dernier étage, le caveau d’argent, en bas, et une collection d’objets divers dans la salle principale entre les deux. La galerie d’art offre également une belle vue sur l’île de Gozo et au-delà.

Les plus anciennes pièces du musée, exposées dans la galerie d’art, sont des portions de colonnes doriques du Ier siècle av. J.-C. Elles faisaient partie d’un temple romain dédié à Junon qui se dressait jadis sur la colline de la citadelle, là où se trouve aujourd’hui la cathédrale. La galerie accueille également des peintures, des statues, des statuettes et des blasons couvrant la période allant de 1591 à 1990.

Le caveau d’argent renferme une grande variété de pièces d’argenterie ecclésiastique. L’un des clous de l’exposition est une image ancienne de la Vierge Marie peinte sur du cuir et contenue dans un reliquaire d’argent. Dans la vitrine centrale se trouve une collection de pièces de monnaie spécialement produites par la république de Malte et le Vatican. Le superbe crucifix en argent massif et les douze énormes bougeoirs placés sur le maître-autel lors de la fête de Santa Marija (Sainte-Marie) sont de Bruckmann und Söhne, de Heilbronn, en Allemagne (1921). Les autres pièces d’intérêt incluent une malle de voyage d’évêque, plusieurs calices anciens à l’orfèvrerie complexe, des missels reliés d’or et d’argent et une paire de burettes très précieuses.

En haut des escaliers, la salle principale est dominée par le landau de l’évêque construit par Nurse and Company de Londres dans les années 1860. Il y a également un remarquable baldaquin de tabernacle en coton local, un baldacchino en tapisserie flamande (début XIIIe) et une ombrelle verte, autrefois utilisée pour protéger l’évêque du soleil lors des processions. Il y a plusieurs statuettes du XVIIIe siècle d’origine portugaise, une horloge traditionnelle, des mitres, des habits de cérémonie et une belle commode maltaise du début du XIXe incrustée d’un motif de croix maltaises.