Église Sainte-Marie

  • Copie
  • Partager
  • Add to My Gozo

Cette église impressionne de par son intérieur en onyx (albâtre gozitain), ajout récent à une église beaucoup plus ancienne.

On pense qu’il y a une église sur la colline d’[TourismProduct:Iz- Zebbug]iż-Żebbuġ[/TourismProduct] depuis des temps immémoriaux. Une chapelle dédiée à l’Assomption de Notre-Dame fut mentionnée pour la première fois en 1615 – et jugée par l’évêque de l’époque, en visite pastorale, comme l’une des chapelles les mieux conservées de l’île.

Vers 1640, la communauté d’iż-Żebbuġ ressentit le besoin de bâtir une nouvelle chapelle, plus grande, qui fut achevée en 1644, et le village obtint le statut de paroisse en 1688. L’édifice s’avéra une fois encore trop petit et les habitants entreprirent en 1690 la construction sur le site d’une autre église, beaucoup plus grande, qui fut consacrée en 1726. Elle fut la première après la cathédrale de Gozo à être dotée d’allées.

Aujourd’hui, l’église est richement ornée d’onyx gozitain. Celui-ci, parfois appelé albâtre de Gozo, fut découvert dans un champ non loin et fait la fierté et la joie du village. L’autel, la chaire, les fonts baptismaux, les lustres et les confessionnaux sont tous aujourd’hui sculptés dans l’onyx, faisant de l’église paroissiale un site extravagant et unique.

Parmi les autres choses à voir dans l’église figure le magnifique tableau titulaire (peint vers 1730 par l’artiste sinon inconnu Francesco de Dominics), montrant la Sainte-Trinité couronnant la tête de la Sainte-Vierge. La peinture fut sacrée solennellement par Nicholas Cauchi, évêque de Gozo, en août 1980. Les deux grands tableaux de chaque côté de l’église, représentant la Nativité de Notre-Dame et la Présentation de Jésus au Temple, sont d’Antonio Zammit (1850), un assistant de Tomaso Madiona.

À l’intérieur de l’église, la statue de l’Assomption, achetée à Galard et Fils de Marseille et amenée à Gozo en 1863, est également intéressante. Elle est portée processionnellement dans le village le dimanche de la festa. Dans la chapelle du transept gauche, le retable dédié à l’Immaculée Conception mérite lui aussi une mention spéciale. Dans le transept droit, le corps entier de Saint-Fortuné, un martyr romain amené ici depuis les catacombes de Sant’Agnese à Rome, git sur l’autel d’une chapelle.

La fête du village de l’Assomption de la Sainte Vierge Marie est célébrée chaque année le premier dimanche qui suit le 16 août. Cette semaine-là, l’église et les maisons du bourg se parent de couleurs vives, tout le village est illuminé, et les fanfares jouent des marches lors d’une célébration enthousiaste.