Le printemps

Le printemps est la saison où Gozo se révèle dans toute sa splendeur. L’île s’éveille au milieu de collines ondoyantes aux couleurs bordeaux et or, et des champs de trèfle et meules de foin qui jalonnent la campagne. C’est là la période idéale pour visiter Gozo et profiter de balades et de la côte qu’Edward Lear (1812 – 1888), le jovial auteur de vers fantaisistes et peintre paysagiste ambulant, dans sa lettre à Lady Waldergrave en 1866, décrivait comme Ponmskizillious et Gromphibberous : « Vous ai-je déjà parlé de ma visite à Oudesh, vulgairement appelé Gozo? Celle-ci fut très agréable et avec l’aide de Giorgio (son serviteur), je l’ai esquissée dans les moindres détails, parcourant entre 24 et 32 kilomètres par jour – son littoral mérite réellement d’être qualifié de Pomskizillious et Gromphibberous, aucun autre mot ne pouvant décrire sa splendeur.

Les plages quasi désertes à cette époque de l’année peuvent offrir la cachette idéale pour se détendre et profiter du soleil voluptueux et de la douceur du climat. L’eau est peut-être encore un peu fraîche pour s’y baigner, mais l’environnement marin unique offre un cadre imbattable pour un pique-nique, lorsque la météo est encore clémente et que les températures (avoisinant les 25°C) sont encore supportables. Les visiteurs les plus aventureux trouveront à Gozo le terrain idéal pour s’adonner à l’escalade le long d’itinéraires palpitants. Le printemps, c’est aussi Pâques, les festivités religieuses liées à la semaine sainte ayant lieu à cette saison. Des reconstitutions animées mettant en scène la passion du Christ sont organisées dans tout Gozo, avec des expositions mettant en valeur la pâque d’origine incluant notamment le dernier repas du Christ, le tout agrémenté d’une touche de traditions et de folklore locaux. Les collectionneurs privés exposent également leurs figurines mettant en scène la passion et la résurrection du Christ, un talent et un art dans la plupart des cas et dont les visiteurs pourront profiter lors de leurs promenades dans les villages. Il s’agit là des jours de rites religieux, où austérité et morosité sont à l’honneur dans les églises, où les lieux spirituels sont imprégnés par l’odeur d’encens avec l’intensité du souvenir. Les points forts de ces festivités sont centrés sur les processions du Vendredi saint qui se déroulent à Victoria, Xagħra, Nadur, Qala et Żebbuġ. Ces processions sont généralement accompagnées par des gens du coin habillés en personnages bibliques ou des pénitents portant des chaînes et des croix. On ressent alors un sens de l’anticipation, les gens de l’île attendant avec impatience le samedi soir pour assister à la veillée de Pâques célébrée dans toutes les églises de Gozo. Le dimanche de Pâques donne lieu à une véritable célébration. Un certain nombre de processions sont joyeusement accompagnées de cloches et de marches où se dresse le Christ, tandis que la population partage les traditionnels figollis préparés plusieurs jours à l’avance.

Le printemps, c’est aussi la musique, avec le calendrier complet du festival de musique Gaulitana, un événement bien établi pour les amateurs de musique et de culture. Le festival présente une série de concerts organisés dans un certain nombre de lieux magnifiques dans tout Gozo, dont des chapelles et des églises. Ceux-ci incluent des artistes internationaux et locaux – qui présentent divers styles musicaux sous la direction experte du maestro Colin Atttard. En 2014, le Festival s’est achevé en grande pompe avec la représentation de l’opéra Tosca de Puccini et du Rigoletto de Verdi en 2015. Il s’agit réellement d’une fête des sens pour tous les férus de musique !

Pour ces nombreuses raisons, le printemps est vraiment le moment idéal pour visiter Gozo.