L’automne

L’automne constitue une excellente période pour visiter Gozo pour toute personne désireuse de visiter l’île sans la foule de l’été, en profitant d’un climat doux permettant de se baigner facilement jusqu’en novembre sans le soleil torride. Si l’excitation et l’agitation de l’été semblent s’être quelque peu éloignées, Gozo regorge encore de merveilles, avec l’arrivée des premières pluies qui viennent redonner à l’île un nouveau souffle de vie, le climat étant généralement encore au beau fixe. On peut encore se baigner et l’on continue de plonger sans interruption, la vie estivale à l’extérieur semblant se prolonger en faisant reculer l’hiver. On trouve encore des clients dînant à l’extérieur et profitant des terrasses ouvertes des divers restaurants de l’île, ou sur les plages où de délicieux en-cas à base de pain frais, de concentré de tomate, d’oignons en saumure et de mini-fromages de chèvre remplissent l’air en aiguisant les sens.

En effet, si la tranquillité de l’île continue de séduire tous ses visiteurs, ce n’est pas pour autant qu’il faille associer son nom à un lieu où l’on s’endort, a fortiori à cette saison où la vie culturelle bat son plein. Trois des principaux événements culturels de l’île ont lieu pendant l’automne. Les deux opéras principaux de Victoria (respectivement l’Astra et l’Aurora) accueillent deux spectacles d’opéra durant le mois d’octobre et ils débordent d’activité avec des groupes de bénévoles dans les starting-blocks après des mois de préparation, pour la mise en scène d’opéras qui se sont imposés comme des événements culturels clés à Gozo et encensés par la critique internationale. L’instauration d’une saine compétition entre les deux clubs de groupes de Victoria (à qui appartiennent les opéras) a garanti toutes ces années aux amateurs d’opéra une série de spectacles avec des directeurs artistiques et des chanteurs acclamés au niveau international. En avril 2014, Opera Now a commenté « Si seulement l’opéra national anglais et le Covent garden avaient ce sens exacerbé de la compétition, la vie lyrique londonienne n’en serait que plus remarquable ». Quelques-uns d’entre eux en effet ont servi de tremplin à la carrière de nombreux artistes de talent. C’est à Gozo que Joseph Calleja, le ténor maltais connu dans le monde entier âgé à l’époque de 19 ans a fait ses premiers pas à l’opéra dans le rôle de Macduff.

Novembre, c’est aussi le mois du Festival Mediterranea, qui à l’instar des opéras, est devenu un événement établi dans le calendrier culturel de Gozo. Le festival est organisé tous les ans par l’opéra Astra à Victoria. Il révèle Gozo sous toutes ses facettes, dont la musique classique et symphonique, l’archéologie, l’histoire, le folklore et la cuisine. Présenté comme un joyau par ses organisateurs, « Le festival Mediterranea dévoile Gozo en tant que mosaïque de la civilisation, de l’héritage et de l’art méditerranéens. Il constitue en effet un joyau d’une centaine de choses qui nous sont propres, une occasion de casser la routine de la vie conventionnelle ; une chance de nous immerger dans le doux monde de l’automne gozitain, et d’explorer et de vivre la tradition culturelle de 7000 ans d’histoire. » Si vous souhaitez profiter de la vie culturelle dans toute son essence, Gozo est assurément le lieu incontournable en automne.